First time down

First Time down

L'histoire de cette toute première fois...

C’est la veille d’un jour férié et comme à chaque saison, le cafard vient sonner. Il était évident que l’apéro time entre filles allait y passer ! Et comment… Cela n’a pas loupé, en quelques heures, les conversations fusent et les invitations sont lancées mais pour un apéro posé, la règle est d’être sélecte. Nous serons 4. 4 femmes, 4 collègues, 4 amies, 4 travailleuses forcenées ou adeptes du pôle emploi bien aimé, 4 paquets de clopes abandonnés, 4 styles déterminés, 4 bouteilles de Cahors ou Cabernet, et enfin 4 pizzas demandant à être dévorées.

Après les quelques politesses d’usage pour jauger le mojo de chacun, vient le sujet primordial de tout fondement d’une bonne soirée… le cœur même de nos vies, l’histoire commune qui lie nos sens, ce roman que l’on nous bassine depuis la nuit des temps, la princesse au petit pois avant de passer par Blanche Neige, La belle au bois Dormant, Mulan, et plus récemment la princesse de Monaco, Marion Cotillard, Angelina Jolie et même Kim Kardashian. Un sujet aussi large que populaire qui court depuis la nuit des temps lors des pyjamas party et de tout style de soirées entre filles. Les hommes. Les femmes. Le sexe. L’amour. Celui avec un grand A auquel tantôt l’on croit tantôt on y croit pas. On y va tous de son avis : « non mais aujourd’hui, ce n’est pas ça la vie », « tu devrais lâcher et profiter », « c’était un vrai connard » ou encore « il est merveilleux, merveilleux, je l’aime ».

Après le premier verre, les langues se délient et quoi de mieux dans une soirée entre filles que de parler de ce tout premier moment que nous avons toutes vécues, ce jour où l’on a compris que l’amour avec un grand A où l’on ouvre son cœur , c’était aussi l’amour avec un grand S où l’on écarte ses cuisses. Une sorte de désillusion, un moment que l’on attendait avec impatience à l’époque, ce jour qui semble si lointain où « je l’ai fait et toi ? pas encore ? il faut que tu le fasses, franchis le cap, tu verras, ça fait un peu mal au début mais plus tu le fais, mieux c’est ».

Ice Tea

Cette nana théatrâle qui est au coeur de l'animation.

C’est Ice-Tea, l’extravagante hôte de la soirée, qui s’est d’abord lancée en se projetant pas loin de 15 ans en arrière. Une fois pas banale, il faut l’avouer ! Parce que c’était un moment pas comme les autres où la soirée battait son plein et où l’envie faisait frissonner son cœur sans qu’elle puisse comprendre vraiment ce qui allait se passer, tout en se disant « ça y est, c’est mon tour, ça va arriver ». L’anecdote ? C’était un jour de règle avec un tampon bien imbibé, le petit truc de rien du tout qui devient très vite gênant pour une gamine de 15 ans. Pas si gênant pour lui qui a su l’enlever en une micro seconde afin de la pénétrer à son tour. Un moment vendu comme « magique » taché par la précipitation. Et puis arrive ce moment encore plus gênant où toute l’assemblée te regarde arriver en applaudissant et disant tout haut tout fort « elle l’a fait, ils l’ont fait, bravo » ! Comme un mariage, un accouchement, une thèse, un diplôme… Cette chose que l’on croyait si sacré venait de se passer et de se désacraliser : faire l’amour aujourd’hui, c’est une action 3.0 qui répond à un désir physique que l’on ne sait refréner, on a oublié le symbole même de la vierge effarouchée. Son seul regret ? Comprendre quelques jours après qu’on l’appellerait désormais non plus Ice-Tea mais orange sanguine, c’est le tampon de trop qui est resté sûrement trop engorgé.

Essentiel

Cette nana douce et généreuse qui derrière son sourire à tout épreuve, a un vrai trait de caractère.

C’est à ce moment que Essentiel nous a dévoilé que sa première fois à elle était presque similaire à un détail prêt : une remontée gastrique communément appelé vomi. Avant le début de la soirée, lorsqu’elle s’était préparée, elle avait annoncé à ces acolytes qui l’avaient déjà fait que ce soir, c’était le soir où elle aussi, elle rentrerait dans ce cercle très fermé ; sans vraiment le penser. Elle ne croyait pas si bien dire car en ni une, ni deux, elle était en train de jouer avec la main de son Jules fort intéressé, et elle succomba à sa proposition de s’éclipser un peu de la soirée pour se retrouver dans une ambiance intime d’une chambre d’ado mal décoré. Ce qui est bien avec Essentiel, c’est que c’est cette amie qui a un sens du détail incroyable et elle nous le fit partager. On pouvait donc revivre la scène par procuration : pas de drap sur le lit, et un poster mal attaché au mur où étaient épinglés des babioles et des sachets de capotes non utilisés. Il ne fallut pas plus de trois secondes pour enlever leurs vêtements et pour se retrouver en position missionnaire avec un Jules dominant et sûr de ce qui allait se passer. Il arracha l’une des capotes du poster, la mis et commença le travail oubliant le décor de la pièce dans laquelle ils étaient. Le poster se retrouva déchiré, puis jeté au sol le temps de leur coït qui, il faut l’avouer, se passait plutôt bien jusqu’à ce que l’alcool ne pointe le bout de son nez. Si traitre, il attendait la fin de l’ébat pour remonter massivement et la pauvre n’eut le temps de bouger avant de répartir sa bile sur son amant, sur le matelas sans drap, puis courant vers la fenêtre, sur la moquette de son sol. Au point d’arrivée, tout était déjà sorti. Un moment mémorable, comme une femme fontaine par le mauvais côté. Jules peu perturbé alla prendre sa douche avant d’inviter un soutien moral à rejoindre Essentiel. Pour ne pas finir la soirée dans l’odeur nauséabonde du vomi, ils s’endormirent l’un contre l’autre dans une chambre voisine laissant les autres invités profiter des restes du volcan qui avait explosé.

Oeuf-poché

L'éternelle optimiste qui lorsqu'elle craque, verse un torrent de larme intarissable.

L’histoire d’Oeuf-poché était beaucoup moins rocambolesque, une fois complètement ratée. La veille, cette envie de devenir femme s’était manifesté mais le Jules, surpris par tant de spontanéité avait fini par débander. Le comble avait il dit. Le lendemain, à peine Oeuf-poché réveillée, il était à sa porte bien décidé à terminer ce qu’ils avaient commencé. Pas de préliminaires, pas d’alcool, pas de temps : en 10 minutes, l’histoire était terminée avec une pénétration sans queue ni tête, douloureusement achevée. Cela s’est achevé en boitant d’un pas léger. Elle l’avait fait. Mais à quel prix l’avait elle fait ? Sur un matelas rouge ayant posé par terre dans la chambre d’un ami, le lendemain de son anniversaire, loin du romantisme vendu dans les Disneys.

Avocat

La discrète et pacifiste qui fera tout pour éviter les conflits.

Avocat enchaîna, au moins aussi déçue. C’était un jour de l’an, ils étaient montés discrètement dans le grenier mais ça ne l’avait pas fait. Il manquait le petit quelque chose pour qu’ils puissent profiter, à deux, pour que lui puisse entrer dans le paradis sacré, la clé. Rien à faire, cela restait bloqué. Jules, la queue entre les jambes, pris l’initiative de proposer de descendre se changer les idées. Après un petit signe discret, les gars se mirent à la regarder et suggérèrent de fumer une chicha quelque peu enchantée pour se décontracter. Clin d’œil amusé, Avocat compris, un peu gênée, ils savaient.

Aucun doute pour le deuxième essai, elle était prête et complètement défoncée. Il entra sans grand mal, victoire pour le Jules peu dépassé jusqu’à ce qu’il se rende compte que la belle avait les yeux fermés. Le verdict était sans appel : endormie. Lendemain glorieux , ils furent réveillés par une dizaine d’yeux qui les dévisageaient, et 5 sourires amusés, ça y est, ils l’avaient fait.

La conclusion est sans appel en se rappelant ces souvenirs marquants qui semblent bien dépassés aujourd’hui, cela marque sans nulle doute le tout début de ces histoires de filles qui rythmeront ensuite nos vies. Que ce soit avec un mari, des enfants, un amant, ou une vie seule et accomplie; il y aura toujours une petite place pour ces petits problèmes, ces disputes endiablées, cet amour abandonné et ces compromis qu’il nous faudra trouver.

Jø

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!