Genoux, cailloux, bijoux

Genoux, cailloux, bijoux

C'est une histoire d'accessoire, une histoire de bijoux, une histoire avec un X qui met le point final du Y de style.
Genoux, cailloux, bijoux

On a toute regardé un jour le diable s’habille en Prada et bavé, non seulement devant la frange d’Anne Hathaway qui nous pousse à en avoir une chaque année, mais aussi du beau dressing bien agencé, des belles tenues… Sans oublier ce tout début de film tourné sur fond de Sunddenly I see avec des mannequins qui combinent une lingerie assortie, un accessoire ou deux, le rouge à lèvres qui va bien, pour terminer sorti tout droit d’un défilé de la fashion week.

Ben, c’est un peu comme cela que je vois les bijoux. Sérieusement : il y en a des tas, du toc, de la fantaisie à la haute joaillerie mais quand bien même j’aurais sous les yeux une bague unique à plusieurs zéros, je ne saurais toujours pas comment bien l’accorder. A une tenue, à un style, à une identité.

Bon d’accord, on a les bases, c’est plutôt facile : on ne met pas d’argent et d’or au même moment (un jour il faut bien choisir). On sait que l’or est plus chaud, l’argent plus froid. C’est facile aussi de différencier les styles de bijoux :

Ceux un peu ethniques, les bijoux Touareg avec l’argent frappé, gravé

Ceux un peu indiens avec des boucles et fioritures dorées

Ceux avant-gardistes avec des formes géométriques assemblées

Ceux simplistes, peu travaillés, qui vont droit au but

Et puis c’est facile aussi de reconnaître les catégories : Bagues, boucles d’oreilles, bracelets, colliers… Et même d’aller un peu plus loin encore : dans les bracelets > les chaînettes, les joncs… Dans les colliers : les sautoirs, les pendentifs, les ras du cou… Et ainsi de suite. Je ne sortirais pas ici un index du sujet, j’aurais sans nulle doute trop peur de me planter !

En revanche, je pense pouvoir m’accorder avec certaines d’entre vous pour admettre que bien assortir ses bijoux, ce n’est pas donné à tout le monde et ce n’est sûrement pas gagné. Je serai du genre à sortir en zezette ou préféré en être dénudé pour ne pas me risquer sur ce terrain glissant qui me passe au dessus de la tête. Futile, futile futile…

Pourtant, là est le problème, puisque les bijoux, sous leurs airs de petit bonus optionnels, sont le reflet de votre âme peuvent tout changer. Un style, une tenue, une…. (vous lisez dans mes pensées) identité. C’est un peu le point du I, la touche finale, celle que l’on attend toujours et qui peut surprendre jusqu’au dernier moment, changeant un LA bémol pour un LA dièse voire même un SI.

Mieux encore, comme nombre d’objets : il a sans nulle doute une histoire à raconter, un souvenir à révéler, un voyage associé… Il a traversé parfois des kilomètres et des années, parcouru du bout des doigts d’un artisan, d’un créateur qui lui a insufflé un petit bout de savoir faire, un peu de son talent étincelant, pour finalement vivre plusieurs vies.

En bref, c’est un détail à ne pas négliger…  Alors comment le respecter, comment le découvrir et bien l’agencer?  Comment lui apporter un nouveau souffle de vie bien mérité?

La réponse pour la bague à 4 780$ : J’en ai foutre aucune idée.

Mais ce qui est sûr, c’est que ce n’est qu’une introduction sur ce vaste sujet, que je ne compte pas délaisser. Et pour cela, je m’entoure d’une team d’acolytes expertes dans le domaine avec des styles bien à elles qui pourrons aiguiller, séduire, inspirer.

Mais c’est également une question qui trouvera réponse auprès directement de créateurs et joaillers que je vous présenterai (trop sympa la Jøllista), de quoi vous faire pétiller (les yeux, le cœur, le porte monnaie).

Jø

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!