Where is my style?

Where is my style?

C'est la question à un million de dollars que nous nous sommes toutes posées un jour

Cela fait des années que tu essayes tant bien que mal de lire des magazines qui te font rêver, que tous les trois abdos tu t’autorises un carré de chocolat pour te récompenser, que tous les 30 du mois tu finis par faire les magasins, par tout acheter pour te dire que tu peux le faire, que tu le mérites, que ça va changer… Et que des années plus tard, tu redécouvres ces fringues à étiquette dans ton placard car soyons honnête, tu ne les mettras jamais.

Cela fait des années que tu admires les autres, que tu passes d’idole en idole en regardant ces filles stylées qui ont trouvé le leur et qui expriment au travers des vêtements et de leur attitude leur personnalité. Et tu iras même parfois jusqu’à les copier, parce que cela te fait rêver.

Des années que tu regardes Bridget jones et Audrey Hepburn en alterné en te demandant ce qui a bien pu clocher.

Des années que tu crois que, en essayant d’être cool, en faisant comme les gens cool, tu deviendras enfin toi aussi cool et appréciée.

Bref des années que tu passes ta vie à côté de tes pompes, à admirer, idéaliser, te dévaloriser, compenser sans trouver une façon de te sortir de ce tunnel infernal qui n’en finit jamais.

Et puis tu l’as bien compris : le succès de Christina Cordula, des personals shopper et des relookings n’est pas un grand secret… Il est difficile aujourd’hui de trouver son style, d’être soi à 300% et de l’assumer. D’avoir confiance. Cette confiance qui nous rend si belle et désirable.

Tu en as marre et parfois même tu as abandonné. Mais le petit détail qu’il ne faut pas oublier et que l’on a tendance à fortement négliger : c’est que le style, ce n’est pas quelque chose de facile et de rapide qui s’acquiert en un claquement de doigt.

Et que le style, c’est quelque chose de personnel, que tu ne trouveras jamais dans les vitrines de Zara.

Alors finalement, tout ce qui compte pour le définir, le trouver et le travailler, c’est d’être toi.  Et ça commence peut être par là….

Par soi !

Jø

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!